Pour qu'une salle propre soit performante, une bonne organisation en amont est indispensable. Toutes les étapes de la production et la conception des éléments de salles propres sont déterminantes.


Démarche de conception

Bien structurer la démarche lors de la phase de conception garantit un résultat conforme aux exigences du maître d'ouvrage et à la réglementation en vigueur. Préalablement, il faut faire en sorte que les intervenants soient impliqués durant l'intégralité de la conception, pour qu'ils puissent s'assurer du respect des normes. Il est préférable que le maître d'ouvrage valide chaque étape de conception: une manière optimale de garantir le bon déroulement du projet, du début à la fin.

L'étude de projet étant terminée, les dossiers de consultation aux entreprises sont rédigés. Les alignements techniques et financiers sont réalisés par chaque partie pour finaliser le contrat. Dès que les parties sont en accord, la conception des éléments de la future salle propre peut commencer.


Des composants indispensables

Chaque élément constituant une salle propre joue son rôle, la cohérence entre les composants garantit leur bon fonctionnement. Des éléments de salles sont indispensables, tels que:

  • L'enveloppe: Les cloisons de salles propres emploient des matériaux qui ne rejettent pas de particules, qui ne tolèrent pas le développement de microorganismes et qui sont insensibles à l'humidité. Chaque composant de l'enveloppe de la salle propre est étudié pour résister aux nettoyages et désinfections.
  • L'aéraulique: Réguler la diffusion et la distribution de l'air permet de capter et d'évacuer les particules émises dans la salle. La diffusion aéraulique s'effectue selon deux techniques différentes : le flux d'air turbulent définit où l'air soufflé dans la salle se mélange à l'air déjà présent par système d'induction. Puis, le flux d'air unidirectionnel traverse l'ensemble du plan de coupe de la salle à vitesse constante.
  • La gestion de la température et de l'hygrométrie: Cette régulation permet d'éviter la condensation de microorganismes. Une température excessive a un impact indirect sur la qualité du produit : la transpiration des opérateurs augmente les niveaux microbiologiques. De même qu'un air trop sec favorise la toux des opérateurs, donc génère des particules bactériennes.

La conception des salles propres répond à des normes très strictes. Chaque composant doit être performant et doit s'associer correctement aux autres pour garantir une isolation parfaitement étanche.

Proposé par GDAgency
Le 04/17/2014